Fondation pour le Développement du Football Africain | [CAN 2019] Marcel Tisserand: «Ramener un trophée en RDC, ça resterait gravé»
289
post-template-default,single,single-post,postid-289,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

[CAN 2019] Marcel Tisserand: «Ramener un trophée en RDC, ça resterait gravé»

[CAN 2019] Marcel Tisserand: «Ramener un trophée en RDC, ça resterait gravé»

A 26 ans, Marcel Tisserand s’apprête à disputer sa deuxième Coupe d’Afrique des nations, en Egypte. Le Congolais né en France rêve de ramener un trophée en RDC. Et pourquoi pas celui décerné au vainqueur de la CAN 2019, même si le défenseur sait que les « Léopards » ont des défauts à corriger avant d’aller au bout ?

RFI : Marcel Tisserand, la République démocratique du Congo débute sa CAN 2019 aujourd’hui. Peut-on la considérer comme l’un des favoris ?

Marcel Tisserand : Je ne pense pas qu’on peut prétendre à ce statut. En revanche, l’Egypte part avec un net avantage. Elle joue à domicile, elle a déjà remporté la compétition à plusieurs reprises (sept fois, Ndlr). Et puis il y a le Sénégal avec Sadio Mané, le Cameroun aussi qui est tenant du titre… Nous, on n’est pas favoris mais on a une équipe qui dérange, qui peut poser des problèmes. Les gens disent de nous qu’on a beaucoup de talent, ça veut bien dire qu’on fait peur ! Mais ça ne suffit pas, il faut vraiment qu’on fasse preuve d’abnégation et d’agressivité. Si on apporte pas tout ça sur le terrain et qu’on manque de rigueur, les autres équipes vont nous marcher dessus.

Les « Léopards » disputent pourtant leur 4ème CAN consécutive. Que manque-t-il à votre équipe pour progresser ?

No Comments

Post A Comment