Le Président de la FDFA sur RFI Radio Foot Internationale

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Le Président de la Fondation pour le Développement du Football Africain (FDFA),  s’est prononcé sur les enjeux de la prochaine élection à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF).
 
Pour Christian Enock LAGNIDÉ, au-delà de ces enjeux électoraux, polémiques diverses et autres tractations de couloir, c’est l’avenir du football africain qui se joue.
 
Le seul véritable défi selon lui est d’engager formellement le futur Président de la CAF sur la nécessité d’une professionnalisation des championnats et des clubs africains de ligue 1 et 2 à l’horizon 2026.
 
Le défi est d’autant plus important que de nouvelles places à la Coupe du Monde sont annoncées pour l’Afrique et nous devons nous y préparer  pour ne pas y être comme de simples figurants (élimination rapide de la compétition) mais de redoutables challengers pour les autres nations.
 
Pour se faire, la seule alternative possible est de rendre professionnels nos championnats locaux et c’est l’un des objectifs majeurs sur lesquels la FDFA fédère au quotidien les principaux acteur du football sur le plan continental et international.
 
Collaborons tous ensemble pour la professionnalisation des compétitions et des clubs africains de Ligue 1 et 2 à l’horizon 2026.
 
   

Nous sommes en de mettre à jour notre site web! il se pourrait que vous expérimentez de petits bugs de connexion.